Congo Peace Academy

Contexte

Pendant longtemps, la sécurité en République démocratique du Congo est restée lamentable. Le leadership de la nation a été compromis par des coups d'État, des guerres sans fin et la violence, du paternalisme belge à l'horrible dictature de Mobutu Sese Seko à l'assassinat du leader démocrate Laurent Désiré Kabila en 2001. Le mélange entre un gouvernement instable et une économie défaillante n'a pas a fourni un environnement favorable à une jeunesse grandissante et ambitieuse. 

Actuellement, la province du Nord-Kivu, en particulier Goma, la plus grande ville de l'est de la RD Congo, Bunia en Ituri, Fizi, Haut-Plateau, Minembwe et Kalehe, restent exposées aux rébellions, conflits et guerres à répétition. Ces instabilités ont ruiné l'économie, entraînant des taux de chômage plus élevés, plongeant ainsi les jeunes entre dix-huit et trente ans dans une mer d'instabilité sociale et économique. Par conséquent, ces jeunes adultes tourmentés finissent par rejoindre des groupes rebelles à des fins d'emploi, s'impliquant dans des crimes qui ravagent leur pays et tuent des millions de personnes. Les jeunes deviennent donc des outils utilisés par des politiciens corrompus et des groupes rebelles pour menacer la paix et le développement dans la région


Solution effective

Les contextes historiques de la république démocratique du Congo exigent une véritable autodétermination de la part des citoyens pour établir une paix, une sécurité et un développement durables. Elle implique la réalisation d'une autonomie socio-économique pour les jeunes et les femmes et la mise en place de systèmes et de structures garantissant la stabilité politique et le bien-être universel des citoyens. Nos projets sont motivés par les propos de Ralph Bunche, politologue, diplomate et acteur de premier plan du processus de décolonisation du milieu du XXe siècle et du mouvement américain des droits civiques, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 1950 pour sa médiation à la fin des années 1940 en Israël :

"La paix, pour avoir un sens pour beaucoup de ceux qui n'ont connu que la souffrance à la fois dans la paix et la guerre, doit se traduire par du pain ou du riz, un abri, la santé et l'éducation, ainsi que la liberté et la dignité humaine - une vie constamment meilleure." 

Nous cherchons à atténuer et éradiquer les insécurités sociales et économiques pernicieuses en lançant des programmes d'autonomisation des jeunes qui incluent l'éducation à la paix, le leadership, l'entrepreneuriat, etc., et nous mettons l'accent sur les pratiques d'engagement communautaire pour permettre aux jeunes d'améliorer leurs communautés.

Nalubanda John, Peacebuilding Training
Nalubanda John, Peacebuilding Training

Pourquoi Congo Peace Academy

L'Académie de la paix du Congo entend restaurer la paix en diffusant des conversations significatives pour réparer les destructions causées par les guerres et guérir les blessures intérieures subies en vivant dans des conflits violents tout en empêchant leurs répercussions. Nous proposons quatre programmes éducatifs qui se renforcent mutuellement : l'éducation à la paix (PE), le leadership et la gestion (L&M), l'entrepreneuriat et l'innovation (E&I) et le concept moderne de citoyenneté (NMC). Ce programme innovant offre une solution durable aux problèmes de société actuels tout en préparant un avenir plus sûr et plein d'espoir pour tout le monde avec ses opportunités sans précédent. Les candidats intéressés et qualifiés sont sélectionnés en fonction de leurs qualités de leadership, de leur engagement communautaire actif, de leurs aspirations convaincantes et de leur potentiel entrepreneurial.

Processus de recrutement

Dans chacune des vingt-six provinces de la république démocratique du Congo, nous sélectionnerons 4 participants par cohorte, dont deux filles et deux garçons, soit au total 104 participants chaque année. La structure de notre académie permet aux participants de se rencontrer dans un environnement qui favorise les dialogues pacifiques, l'échange d'expériences de vie personnelles, l'appréciation de la diversité culturelle, la liberté économique et la prévention de nouvelles éruptions de conflits violents pour éradiquer l'insécurité et la violence. Les résultats ne se réduisent pas au nombre de stagiaires et de conflits résolus mais plutôt à l'imagination et à la réalisation d'un climat socio-économique permettant au peuple congolais de mieux vivre ensemble à travers un réseau de leaders, artisans de paix, entrepreneurs et innovateurs reliant les zones rurales avec les villes et les provinces les unes avec les autres. Nous pensons que cette stratégie est incontestablement le moyen le plus efficace de stimuler les opportunités économiques entrepreneuriales pour l'offre pratiquement illimitée de jeunes hommes et femmes désespérés et sans emploi menant une vie de frustration économique sans fin.

Partenariat

Nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations telles que le centre pour leadership et entrepreneuriat du Congo (CLEC), Action of Compassion for the Vulnerable (ACV) et la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en république démocratique du Congo (MONUSCO / UN) . CLEC nous fournira des formateurs qualifiés et des mentors compétents. ACV administrera des formateurs et des mentors qui se concentreront sur les compétences pratiques, la créativité et les affaires. La MONUSCO/ONU à Goma fournira des experts en consolidation de la paix et des intervenants sur la sécurité et la réconciliation. Nous mettrons les 104 participants sélectionnés en groupes pour le travail d'équipe et la collaboration tout au long du programme. Chaque groupe se verra attribuer un mentor ou conseiller pour superviser le déroulement des activités. Le comité d'organisation sera toujours présent pour organiser et faciliter toutes les activités et répondre à tout problème émergent. Forts de notre propre expérience en entrepreneuriat social, nous compléterons les enseignements d'autres experts par des activités de service communautaire.

Plus de détails

Nos programmes éducatifs comportent quatre segments d'apprentissage : d'abord, nous organiserons des conférences d'experts, des conférenciers invités sur la paix et le développement, suivis de discussions ouvertes. Deuxièmement, une réflexion critique sur les valeurs de civisme et de paix à travers des études de cas et des scénarios. Troisièmement, échange d'histoires de vie par les participants à des discussions en petits groupes. Enfin, des présentations de projets communautaires pour les aider à briser le cercle de la pauvreté. De plus, les participants recevront la formation pour devenir des éducateurs pour la paix dans leurs communautés respectives. Chaque groupe devra générer des idées commerciales pratiques pour résoudre un ou deux problèmes spécifiques auxquels leurs communautés sont confrontées aujourd'hui. L'organisation mobilisera les ressources nécessaires pour financer des projets réalisables, transformant les défis sociétaux en entreprises rentables.

Notre calendrier

Avec un comité d'organisation et un conseil de formateurs et de mentors, nous entamons chaque année une formation intensive et transformationnelle de trois mois avec les 104 participants admis (54 filles et 50 garçons) âgés de 18 à 28 ans. Nos jours de travail sont du lundi au vendredi. de 9h00 à 16h00 avec des pauses repas entre les deux. Pour une communauté sans pauvreté, nous devons mettre l'accent sur la pensée critique pour élargir la vision du monde des participants à travers des lectures et des réflexions qui aiguisent leur capacité à penser et à faire. Nous stimulons leur développement personnel en offrant un environnement sûr pour cultiver la croissance personnelle, les compétences sociales et l'engagement dans une vie entrepreneuriale motivée. Nous aiguisons leurs compétences en leadership en leur permettant d'utiliser leurs talents au service les uns des autres et de leurs communautés. Nous encourageons le dialogue, la conversation productive et le débat pour soutenir la démocratie. Nous ne nous contentons pas d'éduquer et d'impliquer les jeunes leaders, nous leur fournissons une plate-forme pour faciliter un dialogue collaboratif sur les défis les plus urgents du pays.

L'application sera ouverte en ligne pour que tout le monde postule la deuxième semaine de janvier de chaque année.